Harmony OS Wang Chenglu
Harmony OS Wang Chenglu

Depuis son arrivée sur le marché, les utilisateurs sont curieux de savoir comment le système d’exploitation de Huawei va changer la façon dont la marque conçoit la technologie. Ce qui est certain, selon les dirigeants de l’entreprise, c’est qu’HarmonyOS n’est pas la réponse de Huawei aux sanctions américaines, mais quelque chose de plus complexe et de plus important.

HarmonyOS, un tremplin pour l’écosystème Huawei IoT, et non une simple copie d’autres systèmes d’exploitation

HarmonyOS
HarmonyOS

Selon le président du département logiciel de Huawei, Wang Chenglu, HarmonyOS ne peut et ne doit pas être considéré comme une copie d’Android (bien qu’il existe un lien entre les deux), ni comme une alternative logicielle aux sanctions américaines qui ont frappé la marque au cours des derniers mois.

En effet, Huawei a fait et continue de faire d’HarmonyOS la porte d’entrée d’un écosystème qui, à terme, deviendra très vaste, grâce à l’interconnexion de l’IoT qui servira de lien entre tous les produits. Une œuvre qui dure au moins 4 ans ne peut certainement pas être considérée comme une copie éhontée.

Aussi le concept même du système d’exploitation diffère légèrement de celui des autres fabricants, même si le smartphone est le principal moteur de l’écosystème. C’est aussi parce que l’objectif de Huawei est d’avoir HarmonyOS sur pas moins de 100 millions d’appareils, y compris des produits tiers, afin de créer un marché solide sur lequel la marque elle-même a récemment commencé à se concentrer.

Source