Coronavirus, ce robot aide les médecins à le combattre.

Coronavirus, ce robot aide les médecins à le combattre.
Robot Coronavirus en Chine
Robot Coronavirus en Chine

C’est quand on se trouve en difficulté qu’on aiguise nos esprits et qu’on parvient à trouver des innovations utiles à la collectivité. D’autant plus que l’épidémie de coronavirus frappe durement le monde, le système de santé étant en difficulté croissante. À cet égard, les chercheurs de l’université de Tsinghua en Chine ont bien pensé à créer un robot médical capable de rationaliser le travail du personnel infirmier ou autre.

En Chine, de nouveaux moyens de se protéger contre les coronavirus sont à l’étude, notamment dans les hôpitaux

Ce robot est aussi autonome que possible, avec principalement un bras robotique capable de se déplacer indépendamment sur roues. Ce bras peut à la fois effectuer des échographies, prélever des échantillons de salive et utiliser le stéthoscope pour écouter les sons produits par les organes. Il peut même s’auto-désinfecter une fois l’opération terminée sur le patient. Toutes ces tâches sont généralement effectuées par des médecins et des infirmières, mais avec la présence du coronavirus, elles deviennent de plus en plus risquées. Les travailleurs de la santé risquent non seulement d’être infectés, de tomber malades et d’échouer dans leur travail actuellement essentiel, mais aussi d’infecter à leur tour les patients.

Bien que le robot se déplace de manière autonome, il est équipé de caméras vidéo, ce qui permet aux médecins de l’utiliser à distance afin de ne pas avoir à approcher les patients. Il n’est même pas nécessaire que le médecin responsable se trouve dans le même bâtiment ; au contraire, il peut même être à des kilomètres de là.

Robot Coronavirus en Chine
Robot Coronavirus en Chine

L’idée de fabriquer ce robot est venue à Zhang Gangtie, ingénieur et concepteur en chef de l’université de Tsinghua : “Les médecins sont tous très courageux. Mais ce virus est vraiment trop contagieux… Nous pouvons utiliser des robots pour effectuer les opérations les plus risquées”. L’idée est née lorsque Wuhan a été mis en quarantaine, bien avant le confinement en Italie, à une époque où il y avait beaucoup d’infections et de décès.

Et c’est son collègue et ami Dong Jiahong qui savait que le plus gros problème était l’infection des médecins en première ligne. C’est à ce moment que Zhang a commencé le travail d’ingénierie, en s’inspirant des modules spatiaux qui sont habituellement utilisés lors des missions de la NASA. Deux d’entre eux ont été fabriqués, dont l’un est actuellement testé au Wuhan Union Hospital, tandis que l’autre est encore au laboratoire. Si tout se passe comme prévu, l’utilisation réelle avec les patients pourrait déjà commencer ces jours-ci.

À ce stade, si le robot s’avère utile, l’objectif de Zheng serait d’en produire de nouveaux, même si les coûts sont assez prohibitifs. Oui, parce qu’il faut 500 000 yuans, soit environ 65 000 euros chacun, et qu’une société de production devra donc prendre le relais pour aider l’université à cet égard.

Source

Doomy7407

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Read also x